CAPN ECHELONS AGREGES 2015

CAPN ECHELONS AGREGES 2015

CAPN ÉCHELONS AGRÉGÉS 2015



Les 18 et 19 février 2015 se sont tenues au Ministère les CAPN d'avancement d'échelon des professeurs agrégés.

Voici les BARRES pour les enseignants exerçant dans le Secondaire :






...et les BARRES pour les DÉTACHÉS ET les personnels exerçant dans le SUPÉRIEUR :





Consultez les

NOTES MOYENNES
ADMINISTRATIVES ET PÉDAGOGIQUES


des professeurs agrégés




Contact : gesper@snalc.fr




------------------------------------



Compte rendu de la CAPN 2015

de promotion d'échelon des Agrégés




La CAPN de promotion d’échelon pour les professeurs agrégés couvrant la période du 01/09/14 au 31/08/15 a eu lieu au Ministère, à la Direction Générale des Ressources Humaines de la rue Regnault, à Paris, les 17, 18 et 19 février 2015. Cette CAPN concerne les agrégés affectés dans le Secondaire, le Supérieur, ou détachés dans d’autres Ministères et à l’Etranger.

Loin de bénéficier comme on voudrait le faire croire d’une situation privilégiée, les agrégés sont eux-aussi victimes de la dégradation continue du pouvoir d’achat subie par tous les professeurs et accentuée par le gel du point d’indice, voici maintenant cinq ans.

Le mode d’accès à la hors classe, dans sa conception actuelle, ne permet pas à la totalité des agrégés d’y accéder comme le réclame le SNALC. Le système des I.M.P. (voir ici et ), qui ne tient pas du tout compte du grade, se révèle défavorable aux agrégés.

Aussi le SNALC réclame-t-il pour les agrégés qui ont réussi, souvent au prix de plusieurs années de sacrifice, un concours difficile et exigeant, un niveau de traitement et de reconnaissance qui prenne réellement en compte le degré de qualité et le niveau d’excellence qu’ils sont en mesure d’apporter par leur formation à l’Ecole de la République.

Il faut aussi que l’Education nationale offre par l’agrégation, à de bons étudiants, des perspectives de travail, de rémunération et de carrière suffisamment attractives et la considération qu’ils méritent. A ce propos, la baisse du nombre de candidats aux concours est alarmante.

D’autre part, il est temps que le Ministère prenne en main sérieusement l’évaluation du mérite et de l’engagement de tous les professeurs, et notamment des agrégés, en recrutant un nombre suffisant d’inspecteurs disciplinaires et en les missionnant sur le terrain. Beaucoup d’agrégés se sentent abandonnés par leur hiérarchie et l’inspection. De nombreux agrégés affectés dans des établissements facilement accessibles ne sont pourtant inspectés que très rarement. On peut multiplier les exemples d’agrégés particulièrement bien investis dans leur discipline comme dans l’Institution, dont la notation n’évolue pas suffisamment pour leur permettre une progression de carrière à une cadence soutenue, dont les courriers adressés à l’Inspection académique ou générale demeurent lettre morte. On peut citer aussi le cas de collègues intégrant après concours le corps des agrégés et que leur nouvelle notation pédagogique aurait condamnés à progresser à l’ancienneté s’ils n’avaient eu la présence d’esprit de contacter le SNALC. A ce sujet, consultez notre site (notation pédagogique des agrégés) et contactez-nous. Sans oublier le cas d’agrégés dont la notation est sabrée par l’inspection. Mettant un point d’honneur à transmettre des connaissances, refusant le pédagogisme, ils feraient dès lors des cours trop magistraux, trop difficiles, et de surcroît noteraient trop sévèrement leurs élèves. Rappelons que le SNALC soutient un enseignement rigoureux, exigeant et qu’il vient de condamner fermement les propositions du dernier rapport sur l’évaluation des élèves. Les arrêtés de promotion seront transmis début mars aux Rectorats qui devraient déjà avoir reçu les arrêtés collectifs d’avancement à l’ancienneté.

La prise en compte de l’Avantage Spécifique d’Ancienneté (ASA), pour les agrégés exerçant en zone prioritaire, peut subir des retards. N’hésitez pas à contacter le SNALC, également à gesper@snalc.fr, si votre arrêté de promotion ne mentionne pas vos ASA, ou pour toute autre demande de renseignement complémentaire.

La fiche de suivi de l’avancement d’échelon est téléchargeable ICI.
Réactualisée chaque année, elle permet à nos Commissaires Paritaires Nationaux un travail plus efficace dans la vérification et la défense de votre promotion. N’hésitez pas à l’envoyer à gesper@snalc.fr sans oublier d’y joindre la copie de votre dernier avis de notation, indispensable pour faire corriger les erreurs.



Pour les Commissaires Paritaires Nationaux
Frédéric SEITZ






----------------------------------



Les modalités de l’avancement d’échelon des agrégés



Pour l’avancement, c’est la note qui compte ! Les compliments et les propos lénifiants n’y sauraient suffire ! Aussi la procédure d’avancement d’échelon est-elle suivie par nos collègues agrégés avec de plus en plus d’attention. Il n’est donc pas inutile d’en rappeler les modalités.

L’avancement d’échelon des agrégés du Secondaire est examiné par discipline ou groupe de disciplines, à partir de leur note globale (note administrative + note pédagogique). Les notes prises en compte sont celles de l’année scolaire précédente, c’est à dire pour l’avancement 2014/2015 celles de 2013/2014.
L’avancement des PRAG et des Détachés est étudié toutes disciplines confondues.
Les PRAG et certains agrégés en détachement sont directement notés sur 100.
Sont promouvables tous les agrégés qui, à un échelon considéré et entre le 1er septembre 2014 et le 30 août 2015 ont atteint la durée nécessaire de séjour dans leur échelon pour être promus à l’échelon suivant, soit au grand choix, soit au choix.

On n’est promouvable qu’une seule fois, au grand choix ou (si l’on n’a pu bénéficier du grand choix) au choix. Si l’on n’a pas été promu au grand choix, une année donnée, il faut attendre l’échelon suivant pour être promouvable au grand choix. Il en va de même pour le choix.
Un agrégé qui, faute d’un barème suffisant, ne peut être promu ni au grand choix, ni au choix l’est à l’ancienneté une fois atteinte la durée de séjour requise dans son échelon.
Compte tenu des durées de séjour à certains échelons, il est possible d’être promouvable la même année au grand choix et au choix.

Les agrégés promouvables sont classés selon l’ordre décroissant de leur note globale. Seuls les premiers 30% des promouvables au grand choix et les premiers 5/7èmes des promouvables au choix sont effectivement promus.
Les critères pris en compte pour départager les ex-æquo au barème sont, dans l’ordre : l’ancienneté dans le corps, l’ancienneté dans l’échelon, le mode d’accès à l’échelon actuel (grand choix, choix, ancienneté), et, en dernier ressort, la date de naissance, au bénéfice du plus âgé.
Les possibilités de promotions qui restent, échelon par échelon, au grand choix et au choix, appelées reliquats, sont additionnées pour effectuer de nouvelles promotions dans chaque discipline. La somme de ces reliquats ne formant pas un nombre entier, les parties restantes qui ne peuvent être utilisées sont additionnées à leur tour et affectées au rattrapage des collègues à la barre, toutes disciplines confondues.

Enfin, pour pouvoir bénéficier de la bonification de « parcours de carrière » pour l’accès à la hors classe, il faut obtenir les échelons 10 ou 11 au grand choix ou au choix.



Consultez les NOTES MOYENNES
pédagogiques et administratives
des professeurs agrégés





SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox